Aena menace à nouveau de provoquer le chaos pour les vacances de la Semaine Sainte en Espagne. Après d’avoir annoncé la grève qui est prévue pour le 20 avril, les premières conséquences ont commencé à apparaître. Les hôtels de Majorque, dans les îles Baléares ont été les premiers à parler publiquement des premières annulations des réserves.

En plus des annulations de réserves dans ces hôtels, de nouvelles réservations on été également annulées et les agences de voyages assurent que l’intérêt pour les séjours touristiques à Majorque et dans le reste des cités des îles Baléares s’est paralysé d’un coup.

Les syndicats Ugt, Ccoo et Uso ont annoncé une grève à Aena, l’Agence espagnole de Navigation Aérienne, qui en principe se prolongera pendant 22 jours, en commençant le 20 avril, juste pour le début des vacances de la Semaine Sainte. Malheureusement les annulations des hôtels de Majorque ce ne sont pas les seules. Les hôtels du reste des îles Baléares, ceux de Minorque, Ibiza et Formentera, et ceux des Îles Canaries ont ressenti aussi une soudaine augmentation dans les annulations de leurs réserves.

Les hôtels et les zones touristiques des îles sont touchés à cause de la menace de la grève puisque l’unique moyen de transport pour arriver aux îles c’est par avion. Si définitivement Aena maintient la décision de faire une grève, il y aura beaucoup de touristes qui n’arriveront jamais à leur destination, surtout pour les vacances de la Semaine Sainte qui durent à peine quelques jours.

Etiquetas: , , , , , , , , , ,