Le Discovery a l’honneur d’être le premier de son genre à être retiréedu service actif de la NASA. La semaine dernière, il a effectué sa dernière mission dans l’espace et c’est la cause de la naissante lutte de plusieurs musées des États-Unis, qui veulent tous l’offrir son dernier endroit de repos.

Les navettes spatiales ont représenté un grand progrès dans les années 80, ce sont les seuls véhicules qui sont considérés comme vaisseaux spatiaux réutilisables, c’est tout une fierté pour les États-Unis d’Amérique. Cependant les navettes sont également un symbole d’exploration extrême car des cinq originaires seulement trois se sont maintenues jusqu’à nos jours, étant le Discovery le premier qui est arrivée à accomplir la dernière mission prévue. Les astronautes sont comme minimum, des héros nationaux.

L’anxiété des musées est beaucoup plus compréhensible si nous tenons en compte que la NASA l’offre gratuitement. Les candidat sont: le Musée de la NASA de Houston en Texas; le Musée de l’Aviation à Seattle, qui rappelle qu’une partie du Discovery a été construite dans cette ville; le Musée de l’Air et de l’Espace à New York, qui est l’ancien porte-avions Intrepid, qui se trouve amarré sur la côte de Manhattan.

En dernier lieux, le Musée des Forces Aériennes de Dayton en Ohio et le Musée Smithsonian à Washington. La propre NASA a contemplé l’idée de rester avec le Discovery et de l’emmener au Centre Spatial Kennedy en Floride, se qui renforce ses possibilités. En tout cas, la lutte pourra continuer avec l’Endeavour qui finit sa mission le mois prochain et avec l’Atlantis qui terminera au mois de juillet. Mais l’important c’est que maintenant le Discovery est une masse précieuse qui sera honoré dans un musée.

Etiquetas: , , , ,