L’’une des compagnies aériennes plus polémique à cause de la forme si particulière de mener les affaires et la forme de les mettre en pratique, est de nouveau très en vue après une dénonciation de l’Institut National de Consommation. On parle, évidemment, de Ryanair, contre qui l’Institut National de Consommation a porté plainte, en demandant au Ministère Public d’engager des poursuites judiciaires.

Pour la raison suivante: Ryanair demande la carte d’identité ou le passeport aux enfants pour pouvoir embarquer sur leur avions, c’est quelque chose que la législation espagnole n’a pas encore envisagé et cependant la compagnie l’exige. La réglementation en vigueur, en Espagne, prévoit que, si l’enfant voyage accompagné d’un adulte, il suffit de présenter le livret de famille.

Bien qu’un nombre considérable de familles ou d’enfants n’aient pas été capable de voler à cause de cela, Ryanair, comme d’habitude, n’a fait aucune attention à la législation. De sa part, l’Institut National de Consommation comprend qu’au moment d’acheter le billet d’avion on accepte les conditions imposées par la compagnie mais le fait de devoir présenter obligatoirement la carte d’identité est une clause illégale.

Ryanair ne donne pas l’impression de vouloir modifier sa position à cet égard, l’Institut National de Consommation a demandé au procureur d’agir contre la compagnie aérienne irlandaise. En revanche, la demande se joint à la plainte d’il y a, à peine une semaine, de l’Association des femmes au foyer et les consommateurs Tyrius, qui accusent à Ryanair de ne pas respecter les assurances de cancellation que la compagnie offre avec les vols. Finalement, Ryanair a aussi été dénoncée pour obliger à imprimer la carte d’embarquement, et la Cour supérieure de Justice de l’Union européenne s’occupe toujours de ce cas.

Etiquetas: , , , , , , , , , ,