Avec l’indispensable ‘Gora San Fermín’ qu’à présent, presque tout le monde connaît, le maire de Pampelune, Enrique Maya, a commencé officiellement l’une des fêtes plus populaires et tumultueuses, et en même temps dangereuses, de toute l’Espagne. On parle évidemment de la fête des Sanfermines.

Pendant neuf jours tout deviendra blanc et rouge dans la capitale navarraise, une nuée de touristes et de voisins anxieux de prendre part des festivités en honneur à leur patron. De cette manière, une fois que le maire de Pampelune s’occupe du traditionnel ‘txupinazo’ qui marque le début des festivités, à midi, la place Consistoriale et pratiquement la totalité du centre ville, inondé de jeunes et des plus grands, habillés de blanc, avec un foulard rouge attaché autour du cou, se submergent littéralement, dans la fête.

Vers 17 heures, le défilé de géants et baigneurs à grosse tête commencera dans les rues de la ville, où des dizaines de milliers de personnes se sont donné rendez-vous, tandis que les ‘Vísperas Solemnes’ auront lieu à 20:00 heures à la Chapelle de San Fermín. C’est ainsi que pendant neuf jours, les touristes et les voisins de Pampelune jouiront d’un programme qui a prévu plus de 520 actes en honneur à leur patron, San Fermín.

L’émotion est toujours assurée avec les ‘encierros’ (la mise au toril), qui sont les coupables en grande partie de l’énorme afflux de visiteurs étrangers. D’autre part, outre les activités enfantines, pour les jeunes comme pour  les plus grands, l’ambiance des Sanfermines est également assuré avec la célébration de nombreux concerts égayés par des célèbres groupes de pop espagnols (Celtas Celtas, Txarrena, la Unión ou Mago de Oz). Un vol Low Cost ou de dernière minute et sois bienvenu à l’une des fêtes, mondialement connues.

Etiquetas: , , , , , , , , , , , , , ,