Quand tu débarques à Hulule, le petit aéroport situé dans une enclave de Malé, la capitale, la première chose que tu vois : c’est une naïade languissant sur une plage sauvage. Il s’agit d’une affiche publicitaire, mais une fois à bord de l’hydravion, tu crois aussi te sentir dans un monde merveilleux qui paraît totalement irréel. La légende raconte qu’un jour, un Dieu, très généreux, égrena un rosaire de pierres précieuses dans l’océan Indien, près de Sri Lanka. Une fois là, tu te demandes si tu es devant les portes du paradis.

À travers de l’hublot du taxi local, qui saute entre les îles, la pureté de l’eau turquoise te captives. Le spectacle est fascinant. L’archipel ressemble à une majestueuse aquarelle: cobalt, émeraudes, jade… déclinés jusqu’à l’infini. Le vent, les vagues, le courant marin et les marées ont affinés jusqu’à la perfection les guirlandes d’îles ovales ou circulaires qui s’alignent au long des 800 kilomètres du nord au sud.

Ce sont 1.192 îles, agroupées en 26 atolls qui culminent à 1 mètre sous le niveau de la mer. Tout un univers à ras de l’eau. Aux Maldives, on abandonne le stress à l’ombre des branches des figuiers, des papayers, des hibiscus roses et des manguiers qui couvrent les toits des villas.

Dans ces îles qui renferment des hôtels incroyables, on marche pieds nus toute l’année. En échange d’une liasse de roupies, les spas les plus sophistiqués, mettent du soin dans leurs attentions sensuelles. C’est une bénédiction de commencer le jour dans cet endroit. et le plan est séduisant: ne rien faire!

Etiquetas: , ,